Logiciel de caisse

L’administration fiscale va porter un regard très attentif à votre logiciel de caisse et notamment à ceux qui permettent d’effacer ou corriger les recettes.

Les utilisateurs de ces outils risquent des rappels d’impôts assortis d’une pénalité de 80% pour manœuvres frauduleuses, ainsi que des poursuites correctionnelles pour fraude fiscale.

Le 1er janvier 2018, les commerçants auront l’obligation de fournir des tickets de caisse à leurs clients issus de systèmes de gestion sécurisés et aux normes françaises.

1 commentaire sur « Logiciel de caisse »

  • Encore une contrainte supplémentaire décidée par nos gouvernants. La Polyclinique de conseil Hcr m’a avisé rapidement de cette nouvelle. J’ai ainsi pu étudier la question posément et me préparer comme il se doit pour le premier janvier 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA